Et c’est ainsi qu’Adamo est grand, 1ère partie :

Lorsqu’il écrit Tombe la neige, le jeune belgo-sicilien adopte sans le savoir le principe de composition du haiku classique : alternance de vers de 5 / 7 / 5 pieds soit la forme canonique du haiku telle qu’énoncée par le maitre Matsuo Bashô au 17ème siècle, évocation d’une saison, d’un climat, de la nature alternée avec celle d’un sentiment. La chanson est un tel succès au Japon que de nombreux insulaires pensent que c’est une chanson traditionnelle locale.

Donc : Adamo fait de la poésie classique japonaise sans le savoir.

Et c’est ainsi qu’Adamo est grand.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s