Anthologie subjective de la musique américaine #1

Blind Willie Johnson, Dark Was The Night, Cold Was The Ground, 1927

Dark Was The Night, Cold Was The Ground, c’est une odyssée américaine à soi tout seul. Ou comment un hymne religieux anglais du 18eme repris par un bluesman prêcheur des rues fut envoyé dans l’espace intersidéral sur le Voyager Golden Record, un disque en or inséré dans la sonde Voyager 1, qui navigue à l’heure actuelle à 2.02 x 1010 km du soleil (en Juin 2016). Ry Cooder fasciné par ce morceau s’en est copieusement inspiré pour la BO de Paris Texas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s