Philippe Noiret : un certain cinéma

Philippe Noiret devient une star hexagonale
grâce à l’immense succès populaire « Le Vieux Fusil » de Robert Enrico. Et il obtient le César du Meilleur Acteur en 1976. Comme « Alexandre le Bienheureux » est attaché à son lit, Philippe Noiret reste fidèle à son goût de la composition comme dans « Coup de torchon » de Bertrand Tavernier. Il suit aussi une carrière avec des films italiens avec « La Grande Bouffe », « Le Désert des Tartares », « Mes chers Amis ».
Il connaît aussi de nombreux succès : « Twist again à Moscou », « Uranus », « Max et Jérémie », « Tendre Poulet » et « Les Ripoux ».
Mais l’une de ses plus belles interprétations se retrouve dans un autre film de Bertrand Tavernier « La Vie et rien d’autre« , sans oublier l’incontournable « Cinema Paradiso ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s