Le Dernier des Bevilacqua ou s’il n’en reste qu’un…

(attention, clip tout vilain)

3ème partie ? : C’est qui ce mec ? (bis repetita): La petite fille du troisième 1971

Arpèges entêtant, cordes empruntées aux jours de Pearly Spencer, la basse qui martèle deux notes, au lendemain des rendez-vous au Tas de Bois (Woodstock) et autre raout hippique à l’île de Wight, les vestes à franges et les barbus à fleurs n’ont pas cours ici. Quand la deuxième guitare entre, l’angoisse monte, idem à l’entrée du pied de grosse caisse. Le héros de la chanson n’est pas un post-beatnik mais un prolétaire, pas un as du ballet, mais un pro du balai, qui « voi[t] tout, enten[d] tout mais […]ne di[t] jamais rien ». Dans le trip hippie, Christophe n’a gardé que la descente.

Et une fois de plus, la question s’impose : mais c’est qui, ce mec ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s