Le Dernier des Bevilacqua ou s’il n’en reste qu’un…

5ème partie : Comment i’ fait ? Petite fille du soleil 1975

Parce que c’est pas donné à tout le monde, de faire ça. La mélodie est terrible, implacable, m’enfin c’est pas la Pavane pour l’Infante défunte non plus. Et les paroles. Les paroles, mec. C’est du Barbelivien au top du Barbelivienisme. Ça veut rien dire (Le printemps n’attend pas, non mais j’vous demande bien, Le printemps n’attend pas…). Mais ça marche. Et quand il la fait tout seul avec sa petite guitare, son petit son, sa petite réverb’, on écrase une larme chaude sur sa joue parcheminée.

C’est pas possible. Comment i fait ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s