Woman on the run : dans l’ombre de San Francisco

Resté caché pendant plus d’un demi-siècle pour des raisons commerciales,  Woman on the run fait partie de ces films noirs qui connaissent une deuxième vie grâce au DVD.

Pour certains critiques, il rivalise avec La Dame de Shanghai d’Orson Welles (surtout le final).

Ann Sheridan a toujours défendu ce film qui combine les ingrédients du film policier et du drame romantique avec les rues de San Francisco.

Une réflexion sur “Woman on the run : dans l’ombre de San Francisco

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s