Bruuuuuuuuuce! #4

Working-class hero*

« Et Mary est tombé enceinte et c’est bien tout ce qu’elle m’a écrit et pour mes dix neuf ans, j’ai un une carte syndicale et une veste de marié…Pis j’ai eu un boulot dans la construction à la Johnston Compagnie, mais ces derniers temps, y’a plus trop de boulot, à cause de l’économie… »

« Tôt le matin, la sirène retentit, le type se lève et s’habille, il prend son casse croûte et part dans la lumière du matin, c’est la vie du travailleur »

« Je bosse 5 jours par semaines, bébé, je charge des caisses sur les docks, je prends mon argent durement gagné, je chope ma copine au coin de la rue… »

« J’avais un boulot, j’avais une nana…ils m’ont viré du chantier, notre amour s’est élimé, les temps étaient durs, maintenant je lave des bagnoles là où il pleut tout le temps… »

« Les McNicholas, les Posalski, les Smiths, les Zerillis, aussi / Les Noirs, les Irlandais, les Italiens, les Allemands et les Juifs / ont traversé l’océan, à mille lieues de chez eux / avec rien d’autre dans le ventre que le feu qui les consumait / Ils sont morts en construisant les chemis de fers, ils ont bossé jusqu’à n’avoir que la peau sur les os / Ils sont morts dans les champs et les usines, leurs noms dispersés au vent / Ils sont morts pour arriver ici il y a cent ans et ils meurent toujours à présent »

*= héros des classes laborieuses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s