Anthologie subjective de la musique américaine #6

Willie Nelson – I Never Cared For You

La country, pour nous, c’est un peu de la musique pour que les bûcherons pleurent dans leurs bières le samedi soir. En plus c’est chanté en anglais, et on se doute que ce que ça raconte n’est pas bien passionnant. Eh ben on se trompe, et pas qu’un peu.

Prenons Willie et sa vieille gratte trouée. Avec I Never Cared For You, tel Lucien de Samosate, il s’adresse à l’objet de ses ardeurs en lui disant « Je sais qu’on t’a dit que tous les mecs du monde allaient te baratiner, alors je vais te baratiner : Le soleil est empli de glace et ne donne aucune chaleur, le ciel n’a jamais été bleu, les étoiles sont des gouttes de pluie cherchant un endroit où tomber…je ne t’ai jamais aimé ».

En plus, Willie est l’une des preuves vivantes que vieillir, c’est pas si mal que ça…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s