On sait jamais comment i’s’appellent #2

André Pousse (1919-2005) :

dans les années 60-70, quand on voulait un tueur que ce soit pour des pochades ou pour des polars à la papa, on avait toujours Dédé sous la pogne. Un débit, un accent, et un cv commac :

Devenu auteur sur le tard, turfiste publicitaire pour faire bouillir la marmite, c’est le chauve le plus célèbre du cinéma français de la deuxième moitié du 20e siècle.

Une réflexion sur “On sait jamais comment i’s’appellent #2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s