On sait jamais comment i’s’appellent #3

Ils ont les deuxièmes voire les troisièmes rôles, ils ont des tronches, des voix (quand ils ont quelques lignes), ils meurent à la deuxième bobine, se prennent des baffes ou les pieds dans le tapis, on connait leurs visages, rarement leurs noms. Les Agafarots réparent cette injustice (car les Agafarots n’aiment pas les injustices).

 

Charles Gérard :

S’il réalise quelques films au début des années 60, c’est en tant qu’acteur de second plan que Gérard Adjémian, né en 1926 à Istanbul, et plus connu sous le nom de Charles Gérard, connait le succès relatif voués aux amis du héros dans les films français des années 70 à 2000. Il est dans 89% des films de Claude Lelouch et apparaît de ci de là, de Claude Zidi en Bob Decout, des Ringards de Robert Pouret à un vieux Navarro. Grand copain de Jean-Paul Belmondo, il est aussi un des derniers grands seconds rôles de la seconde moitié du vingtième siècle encore debout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s