Anthologie subjective de la musique américaine #9

 

Hasil Adkins – She Said.(1955)

Hasil, c’est une légende, alors autant l’imprimer. Issue d’une lignée de 9 gamins nés dans une famille pauvre des Appalaches, enfant, il aurait entendu Hank Williams et son groupe à la radio, mais le DJ l’ayant présenté comme le seul Hank Williams, le petit Hasil crut qu’il jouait seul de tous les instruments, ce qui détermina sa carrière de One Man Band. Il se construit un petit studio, des instruments, prétend pouvoir jouer de 12 instruments à la fois. Il aurait éclusé quotidiennement 7l de café et plusieurs litres de vodka, écrit 7000 chansons, mangé surtout de la viande de poulet crue. Une compilation (Poultry in Motion) recense l’essentiel de ses titres dédiés à son amour de la volaille. C’est un pionniers du punk, du psychobilly et des Explicit Lyrics. Une légende…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s