Le Nom de la Rose : P….. de moines

 

Marier un thriller avec des thèmes relevant de la philosophie et de la religion, telle était l’idée du film de Jean-Jacques Annaud. Il y a 30 ans déjà, c’était une idée unique dans l’histoire du cinéma. Le modèle vient du livre d’Umberto Eco « Le Nom de la Rose », qui avait eu un grand succès.

L’intrigue se tient autour de la poétique d’Aristote qui traite de la comédie.

Le charme du film tient à une distribution : Sean Connery est convaincant dans le rôle de Guillaume de Baskerville, Christian Slater joue les jeunes Watson, F. Murray Abraham est démoniaque dans le rôle de Bernardo Gui. De nombreux seconds rôles : Michael Londasle, Ron Perlman (Hellboy), Lucien Bodard, et Valentina Vargas (Qui c’est dans le film ?)…

L’acteur principal, c’est l’abbaye et l’atmosphère du Moyen Age. Jean-Jacques Annaud construit tout autour d’une abbaye qui n’existe pas, en s’inspirant d’un château italien dans les Pouilles. En fait le tournage a eu lieu à Rome et en Allemagne.

A l’époque, la critique n’avait pas apprécié le film alors que le public a été enthousiaste.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s