Des Hommes sans loi : ça a la couleur du polar et du western

Une histoire de gangsters pendant la prohibition, c’est pas original. Mais quand cela vient d’une histoire vraie, au fin fond d’une petite zone rurale où tout le monde se connaît dans un univers viril, où les shérifs sont du coin, c’est pas pareil.

Des Hommes sans loi est l’adaptation cinématographique du roman de Matt Bondurant « Pour quelques gouttes d’alcool », inspiré de la véritable histoire de son grand-père au moment de la Prohibition. Le Comté de Franklin en Virginie était apparemment une bonne planque pour l’alcool.

La Prohibition a toujours séduit le cinéma. L’histoire américaine vue par un réalisateur et par un scénariste (Nick Cave) australiens, cela devient intéressant. Les films de Hillcoat sont souvent intéressants pour ça.

Il y a un mélange de genres qui se crée naturellement, entre polar et western. Et super casting : Shia LaBeouf, Mia Wasikowska, Tom Hardy (très très fort), Jessica Chastain, Gary Oldman.

Un bon scénario, un film énergique au pays des bouseux, un Tom Hardy très fort : on en prend plein la figure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s