Nobel Bob #9

On ne va pas se demander ici si Bob est légitime, s’il est l’héritier d’Homère, de Roy Harper ou de Johnny Cash, chantons simplement la gloire du premier Nobel que tout le monde connaît et que personne n’a lu !

Series of dreams (inédit, 1989, publié in Bootleg Series vol. I-III, 1993)

Le rêve, c’est la matière de Bobby. Dès son 2ème album, The Freewheelin’, on trouve un Bob Dylan’s Dream. On trouve un cauchemar dans Another Side of et même un Bob Dylan’s 115th Dream dans Bringing It All Back Home, l’album de la transition électrique. Mais là, on est en 1989, les années 80 n’ont pas été tendres avec Zimbo, et son coffret d’inédits se clôt par cette série de rêves et ce n’est plus le burlesque qui prime ou alors c’est le coté salement flippant du burlesque : « Dans [un rêve] le sol était gelé / dans un autre j’ai été témoin d’un crime / Dans l’un je courais et dans un autre / tout ce que j’arrivais à faire, c’était grimper… ». J’aimerais pas passé les nuits dylaniennes des 80’s.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s