Nobel Bob #10

On ne va pas se demander ici si Bob est légitime, s’il est l’héritier d’Homère, de Davy Graham ou des Clancy Brothers , chantons simplement la gloire du premier Nobel que tout le monde connaît et que personne n’a lu !

Ballad of a Thin Man (Highway 61 Revisited, 1965)

“Il se passe quelque chose ici / mais tu ne sais pas ce que c’est / le sais-tu, M. Jones ?» c’est le refrain qui revient comme une litanie—ce qui est son rôle de refrain mais que le phrasé de Dylan accentue encore plus. Mr Jones, c’est le square, c’est Don Draper, ce sont ces silhouettes qu’on voit au second plan des documentaires d’époques, derrière la jeunesse en chemises (pas encore à fleur, ça viendra en 67) et liquette avec des cheveux plus longs que la brosse règlementaire. C’est cette Amérique en costard et petit chapeau en feutre ou en paille, suivant l’État ou le climat, l’Amérique d’Eisenhower, des années 50, héritée des années 30 et 40, qui n’a pas vu le monde bouger. Par qui la révolution Jazz n’est pas passée, alors le rock, la contre-culture n’en parlons pas. C’est l’Amérique qui élira Nixon dans quelques années. En regardant son époque, Dylan englobe son passé et son futur. Le poète est un visionnaire. Un prophète. Même en son pays

.https://www.youtube.com/watch?v=bsLkfrgJ2QM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s