Nobel Bob #11

On ne va pas se demander ici si Bob est légitime, s’il est l’héritier d’Homère, des Rooftop Singers ou de Burl Ives, chantons simplement la gloire du premier Nobel que tout le monde connaît et que personne n’a lu !

 

Abandoned Love , 1975

C’est une légende. Un soir de 1975, Ramblin’ Jack Elliott donne un concert à l’autre bout (The Other End) un club New Yorkais. Bob est au fond de la salle, il est venu voir son pote—Jack Le Promeneur a fait partie de la Rolling Thunder Review, ils se connaissent depuis leurs débuts dans les caves de Greenwich Village. A la fin du set, Ramblin’ Jack invite Bob pour le rappel. Et Bob sort un truc sur lequel il bosse à ce moment là. C’est Abandoned Love. Jack ne peut que se mettre à la 2eme guitare et essayer de suivre. Une fois que Bob a fini, Jack n’a plus qu’à plier les gaules et rentrer la queue entre les jambes. Son pote vient d’envoyer un chef d’œuvre du folk rock, plié en 3 minutes, la chanson que Jack aurait voulu écrire depuis 20 piges. Bob s’en fout, il ne la mettra d’ailleurs sur aucun album. Elle ressortira quinze ans plus tard dans une version studio sur le coffret Biograph. Les chefs d’œuvre, Bob s’en fout, il en a fait, il en refera, il n’a pas que ça à faire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s