Anthologie subjective de la chanson francophone #18

A Paris dans chaque faubourg, Lys Gauty, 1933

La musique du film du jour, 14 juillet, René Clair, est un fichu classique, repris plus ou moins bien avec ou sans accordéon par une floppée de chanteurs & chanteuses avec ou sans talents, ainsi qu’un nombre non négligeable de tripoteurs de soufflets à punaises…

Y’a plus qu’à guincher…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s