Tom Attend #2

Diamonds on my Windshield  (The Heart of Saturday Night, 1974) :

Chez Tom première manière, il y a aussi l’héritage du hepcat des 50’s, l’influence Beat Generation (Kerouac, Ginsberg…) et la harangue Bop. On est en plein dans les années hippies, les types font des morceaux de 25 minutes avec des soli de guitare ou de synthés premières génération, alors c’est sûr, il doit bien le sentir lui-même, pour le jeune Tom, la route sera longue et il faudra en passer des balais d’essuie-glace sur les diamants du pare-brise sur la route de cabarets glauques ou de premières parties improbables (il fera même celle de Frank Zappa, l’accueil du public zappaphile le dégoutant de la scène pour plusieurs années). En attendant, bah,  il attend.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s