Alain(térieur de) Bashung #6

C’est comment qu’on freine (1982)

Alain, i respire pas la joie de vivre quand même ! Après avoir couru après un hypothétique succès pendant 15 piges, il se l’est pris en pleine poire, des centaines de milliers d’albums et de singles vendus, des téloches, des fans…L’était pas armé Alain. La question, il se la pose vraiment. Et en même temps avec son son cold wave à mort et sa voix déchirée, il y répond : on freine comme ça (l’album fera un flop aussi étincelant que le succès de son prédécesseur). Play Blessures c’est aussi l’album de la collaboration avec Serge Gainsbourg, qui, pour la première fois de sa carrière, accepte une co-signature avec un autre auteur pour les textes. Il semblerait que cette année-là, l’industrie spiritueuse française ait augmenté ses bénéfices nets.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s