Nino, c’était pas qu’un rigolo #2

  1. Ma vie pour rien (1965)

Mon père, il était ingénieur / Ma mère ne faisait rien / C’était une petite vie tranquille / Et moi, j’étais un garçon bien / Mais lorsqu’un jour je t’ai connue / Et ce jour, il est tellement loin / Moi, j’ai voulu vivre ma vie / Et j’ai perdu ma vie pour rien

Les jours de mon amour pour toi / Sont les murs de la prison / Où j’ai laissé mes dix-huit ans / En échange de presque rien / J’ai joué l’amour à pile ou face / Et les autres ont tout gagné / Mon père est mort, ma mère est vieille / Et tu n’as jamais existée

Je n’ai plus d’argent ni d’amis / J’ai perdu ma guitare au jeu / Mais j’ai la poisse qui me suit / Nous sommes comme deux amoureux / J’ai passé ma vie dans un train / Roulant toujours vers le soleil / Mais la pluie tombe sans arrêt / Et mes heures sont toutes pareilles.

Qu’ajouter?…Rien…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s