Tom Attend #3

Better Off Without a Wife (Nighthawks at the Diner, 1975)

Peu à peu, tout le monde dans l’entourage pro de Waits s’aperçoit qu’il est meilleur sur scène que sur vinyle. Même en 1ere partie de groupes qui n’ont rien à voir avec sa musique, il arrive à emporter l’adhésion d’une partie du public : il sort des vannes (du genre à arriver en disant « Bonsoir, je suis Perry Como ), raconte des anecdotes surréalistes, enchaine avec ses morceaux et joue à fond la carte du bum—semi clodo alcoolo sur la brèche, qui correspond assez bien avec son train de vie de l’époque, il faut bien le dire. Mais comme il n’est qu’une première partie, on organise un faux live, une nuit en studio, avec une small unit qui assure derrière et Tom en roue libre. L’assistance est remplie de copains, comme ça il peut y aller franchement. C’est un peu artificiel, mais ça fonctionne. Better Of est une antienne machiste du fêtard toujours célibataire qui se moque de ses potes maqués, sans une once de recul ni d’ironie ni de regrets. Et qui attend…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s