Tom attends…#6

Romeo Is Bleeding (Blue Valentine, 1978)

Le riff de Farfisa en intro, rien que ça. Et pendant que le jazz band déroule son pop bop impeccable, Romeo saigne avec une balle dans la poitrine, mais fait comme si de rien n’était au milieu de sa bande de thugs portoricains dans une banlieue angéléno indécise. C’est la nuit, ils fument des clopes, balancent des bouteilles vides sur les camions de lait, fredonnent les chansons qui passent à la radio et Roméo saigne, il sait qu’il va claquer, mais il le fera comme un vrai dur, comme James Cagney dans les films en noir et banc, debout, sans broncher. Roméo saigne et Tom attends…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s