Les Lignes de Wellington : fresque et escarmouches

Coté historique passionnant : en 1810, les troupes napoléoniennes dirigées par le général Masséna envahissent pour la 3ème fois le Portugal.  Masséna commet plusieurs erreurs liées à une méconnaissance de la population et du terrain. Wellington avait anticipé les projets de Napoléon Bonaparte en retardant l’arrivée des armées qui ne parvient pas à franchir les lignes de Torres Vedras bâties par les Anglais.

Côté cinéma  : la première image est captivante avec un plan – séquence du champ de bataille et Masséna qui garde de la dignité dans la défaite. Il y a un petit côté fresque à la Barry Lindon qui rend le film un peu long mais il y a plutôt le côté Mystères de Lisbonne et donc ça ressemble à du Raoul Ruiz puisqu’il devait le réaliser. Donc il faut aimer.

Il y a de bons passages avec Michel Piccoli, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Elsa Zylberstein, John Malkovich (il en fait juste un peu trop mais c’est lié au personnage). 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s