Rockflicks #4

Stand By Me (Rob Reiner, 1986)

Eté 1959, quatre garçons d’une douzaine d’années partent à la recherche du corps d’un enfant de leur âge en suivant les rails d’un train dans l’espoir de passer dans les journaux grâce à leur découverte. Comme on est en 59, la bande son est ad hoc et fait la part belle aux grandes scies doo-woop de l’époque : Get a Job, Lollipop, Yakety Yak sans oublié  les inoxydables Jerry Lee et Buddy. Une petite tricherie quand même, Stand By Me qui donne son titre au film (l’excellente nouvelle de Stephen King dont il est adapté s’appelait simplement  Le corps, moins funky), interprétée par Ben E. King (nouvelle de Stephen King, musique de Ben E. King, ça ne peut pas être une coïncidence #complot) est de 1961. C’est une histoire classique d’initiation (coming of age comme disent les anglo-saxons), avec fumage de clopes, nuit dans les bois et autres épreuves apocalyptiques pour des mômes de 12 ans sublimée (comme on disait dans top chef, à l’époque on on le regardait) par une BO certifiée platine, dont le final réussit toujours à tirer quelques larmes de mes yeux vieux et secs .

Publicité

Une réflexion sur “Rockflicks #4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s