Inside Llewyn Davis : la folk en vedette

-« Tu joues quoi déjà? »

-« De la folk »

-« Je te croyais musicien »

Un dialogue qui résumerait à quoi ressemble le film : de la folk loin des paillettes et des lumières des figures légendaires (d’ailleurs l’histoire de Inside Llewyn Davis se termine avec Bob Dylan en arrière-plan)

Llewyn Davis (très bon Oscar Isaac) promène sa guitare et son chat ; la ballade mélancolique et désenchantée dans le Greenwich Village des années 60 a un charme et une saveur authentique. Un amour pour la musique si fort jusqu’à gâcher sa vie et celle des autres.

Les frères Coen nous régalent…Un vrai film sur la vraie musique…Pour moi, cela méritait la Palme d’Or attribuée cette année-là à La Vie d’Adèle.

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s