Anthologie subjective de la musique américaine #23

Curtis Harding – Need Your Love – 2017

On oublie, hier est loin, si loin d’aujourd’hui, mais des fois, d’un coup, tout revient. Alors que la R&B et la Soul se sont perdus dans les abîmes de l’Auto-Tune et autres logiciels musicaux, dans les affres de polyrythmies infernales et difficiles à suivre (essayez donc de siffloter le dernier Beyoncé à vélo de bon matin, bonne chance à vous !). Mais, ces derniers temps, quelques rebelles du village planétaire se rendent à nouveau compte qu’il suffit d’une gratte qui claque, d’un orgue qui vrombit et d’une rythmique implacable avec une grosse basse qui tourne telle la roue du temps pour retrouver le souffle miraculeux de la Soul qui tue ! Curtis Harding en fait partie !

Une réflexion sur “Anthologie subjective de la musique américaine #23

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s