Tom attends #10

Tango till They’re Sore (Rain Dogs, 1985)

Celle-ci suit immédiatement celle-là. Le rat de piano bar dInvitation to the Blues se libère enfin de la tyrannie de l’harmonie et laisse libre cours à son inspiration éthylique, pains compris ! Le hobo/hipster aux costards élimés a intégré le punk, il sait qu’il n’est plus obligé de faire du beau et lâche les sombres chiens dissonants de ses démons intérieurs (contre lesquels il ne lutte plus depuis qu’il a rencontré Kathleen Brennan, son épouse à la ville et la co-signataire de tous ses titres depuis leur rencontre et Swordfishtrombone) mais qu’il dresse pour pouvoir les lancer suivant son bon vouloir…Il a mis son cuir, il n’attend plus, il est pleinement là !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s