Le K des Kinks #8

Arthur (Or the Decline and Fall of the British Empire) (1969)

L’artiste se reconnait au fait que lorsqu’il a trouvé un filon intime lui permettant, lui semble-t-il, d’explorer les tréfonds de sa psyché, il ne le lâche guère  même si cela est désastreux d’un seul point de vu commerciale et donc matériel (vous ne vous attendiez pas à ça en ouverture, hein ?!?). The Village Green Preservation Society a irrémédiablement floppé, mais Ray n’en a cure, il a trouvé son moyen d’expression : le concept album.

Arthur (Or the Decline and Fall of the British Empire) devait à la base servir de bande son à une série télé, qui fut abandonnée, il ne resta que la bande-son, qui résumait parfaitement son titre programmatique et évoque un siècle d’anglicité : le fils mort à la guerre de 14 (Yes Sir, No Sir), les jeunes générations qui émigrent vers les pays du Common Wealth (Australia), le déclin (déjà) de l’Angleterre ouvrière, la quiètude de son petit pav (Shangri La), l’ère victorienne (Victoria). Une histoire populaire de l’Angleterre en 12 chansons et moins d’une heure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s