Florilège personnel et désordonné du cinéma mondial #10

Zodiac (David Fincher, 2007) :

Zodiac, c’est un peu la version réaliste de S7ven du même Fincher, débarrassé des affèteries pubardes très 90’s (pluie incessante, scène de la bibliothèque avec Morgan Freeman et un feat. de (d)JS Bach, scène qui réussit à être sa propre caricature) et du glamour de ses acteurs principaux (Brad Pitt en jeune chien fou, Kevin Spacey en tueur supérieurement intelligent, et Morgan en vieux briscard qui connait toutes les ficelles). Ici, l’enquête tient de l’obsession et court sur plus de 20 ans, les héros sont fatigués et ont le teint hâve des types qui ne dorment pas assez (Jake Gyllenhaal surtout, Mark Ruffalo dans une moindre mesure et le personnage de Robert Downey y laisse quasiment sa peau), les suspects sont des américains moyens et crapoteux…Le film dure 2h40 et la tension ne baisse pas un instant, de la première scène aux cartons finaux. C’est le film de David Fincher qui a eu le moins bon résultat au Box-Office (il s’est remis dans la course avec le suivant, L’Étrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button), 2008) avec un casting ultra glamour : Brad Pitt & Cate Blanchett), son premier film ultra réaliste. Le suivant, The Social Network sera le carton que l’on sait (ou pas, auquel cas je vous l’apprends et nous aurons gagné notre journée).

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s