Neil, toujours jeune #9

Ouh, c’est pas la forme…

Tonight’s The Night (album homonyme,1975)

Sorti en 1975 mais enregistré en 73, Tonight’s The Night est un album de deuil, de grosse déprime. L’un des piliers de Crazy Horse, le groupe qui joue avec Neil, Danny Whitten s’est fait viré par le Loner pour toxicomanie incapacitante. Le soir même, avec les quelques dollars qu’il a chiné à Neil, il meurt d’une overdose…Un de leur roadie, Bruce Berry, a suivi le même chemin dans le même temps. Autant dire que l’ambiance n’est pas trop funky.

Neil et le Horse—avec Nils Lofgren à la guitare—se retrouve tous les soirs dans un hangar de location de matos musical pour écluser des tequilas et fumer des cigarettes qui (ne les) font (pas) rire en jouant au billard. Tous les soirs, vers minuit, ils prennent les instruments, montent sur petite scène de répèt au fond du hangar et jouent les 15 mêmes morceaux jusqu’à l’aube. Par un trou dans le mur, un câble les relie à un camion studio-mobile.

Le disque ne sortira que deux ans plus tard, mais le groupe, rebaptisé les Santa Monica Flyers pour l’occasion, jouera les morceaux en live pour la semaine d’inauguration du Roxy, sur le Sunset Strip à LA, en septembre 73. Un album de ces concerts est sorti en 2018, il est plus que recommandé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s