On va au clash , là ! #1

White Riot, 1977 :

Comme il est fort bien dit dans l’excellent film Des jeunes gens modernes—fabuleux doc consacré à la New Wave française—le punk, ça a duré six mois, de fevrier à aout 77…Sauf que ça avait commencé en 73 à New York, au CBGB entre autres, avec les Dolls et les Ramones…voire dans les garages californiens de la fin des 60’s. Mais la formule est belle et correspond tout à fait à notre sujet, puisque c’est pile poil le moment de l’émergence discographique des Clash avec White Riot et déjà tout y est : situation politique—les émeutes raciales qui secouent le Royaume Uni—énergie punk et vieux fond pop, qui mettra toujours les Clash un cran au-dessus des Pistols (nonobstant le fait qu’objectivement, les Pistols n’existent pas, ou si peu, c’est juste une arnaque montée par Malcolm McLaren…je sais, les avis divergent, et là, on va au clash ! Allons-y !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s