Rockflicks #6

La folle journée de Ferris Bueller (Ferris Bueller’s Day Off, John Hughes, 1986)

John Hughes est l’homme qui donna ses lettres de noblesse au Teen Movie, le sortant de l’enclave aventureuses (type Goonies, Richard Donner, 1985) ou paillarde (type American College, où les tinedjeurs sont joués par des types de 25-30 ans). Après l’insubmersible Breakfast Club, Ferris Bueller effectué une reprise de volée en mode comique et rock : Ferris n’a plus besoin d’être le rebelle dark qu’interprétait Judd Nelson dans Breakfast Club, c’est un type éminemment sympathique et populaire qui développe une énergie hors de proportion pour sécher une journée de lycée. Sa nemesis, le proviseur Rooney, déploie, lui aussi, une vigueur extravagante pour le coincer. Si la bande son rock FM estampillée 80’s a un peu vieilli, c’est l’attitude de Ferris qui donne son esprit rock au film, ainsi que le petit rôle de Charlie Sheen dans la scène du commissariat—comme si le personnage de Judd Nelson s’était échappé de Breakfast Club pour faire un cameo. Mais, on ne va pas se le cacher, ce qui fait de La folle journée de Ferris Bueller un film rock, c’est avant tout des Bavaroises, des cuivres, un gilet léopard, une rue qui part en sucette, et le Twist & Shout des Biteulses !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s