Déconfinés

Goodnight Moon

John « Moon » Martin, 1950-2020

Petit maître 68 de précision stylistique rockab et new-wave (si, c’est possible), post punk lapidaire, immarcescible créateur de l’immense Cadillac Walk, John « Moon » Martin nous a quitté le 11 mai dernier soit à la fois quelques jours après « Petit » Richard Penniman et le jour du déconfinement. Autant dire que son décès n’a pas fait la une des gazettes, alors que c’est bien chez nous que Lune Martin était l’objet d’un micro culte, ce que sa micro discographie tendrait à prouver, la moitié d’icelle étant due à des capitaux hexagonaux. A tel point que sa notule Wikipedia française, pourtant pas en surpoids, représente presque le double de sa corollaire anglophone. Mais c’est là le sort des petits cultes…

Rendu presque célèbre par la reprise de son Cadillac Walk par Mink DeVille, le groupe de Willy en période prè-stachmou, bien avant les mariachi d’Hey Joe, dandy rock aiguisé et jouissant lui aussi d’une aura wokenouol presque exclusivement hexagonal (on en parlait déjà ici).

Je ne saurai bien dire pourquoi, mais un Long Player 33t1/3 du bonhomme s’était frayé un chemin jusqu’à la discothèque familiale à l’orée des années 80 (quand elles étaient encore supportable). Il comprenait le no-hit X-Ray Vision dont le clip bien cheesy fit les premières grandes heures d’MTV.

Entre Ici, Moon Martin, les Bad News sont tombés sur les téléscripteurs avec un peu de retard, Rita a embarqué le cercueil avec sa fameuse démarche de Cadillac, on est pas lerche à le suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s