R-I-P Linda Manz

Linda qui ?

Linda Manz, 1961-2020

Pour tout vous dire et ne rien vous cacher, nous non plus on ne savait pas qui était Linda Manz… A la lecture de ses états de services, nos yeux se sont embués. Elle a participé dans un micro-rôle au culte Les Seigneurs (The Wanderers, Philip Kaufman, 1979) au troisième film de Dennis Hopper qui n’atteignit hélas jamais ce statut, Garçonne (Out of The Blue, Dennis Hopper, 1980) avant de disparaître des écrans pour revenir en daronne à la ramasse dans le certifié arty & culte Gummo d’Harmony Korine (alors nouveau prodige du cinéma indépendant américain) en 1997.

Mais pour nous, elle restera avant tout cette adolescente taiseuse au front buté qui raconte son histoire en voix off dans l’immense Les moissons du ciel (Days of Heaven, Terrence Malick, 1978, on en parlait déjà ici) et qui nous tire les larmes à chaque vision dans les dernières images…Et pour cela, les Agafarots se devaient de saluer la disparition du firmament cinématographique de cette étoile filante qui nous bouleversa !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s