Annie…

Léonie Juliana Cooreman, dite Annie Cordy, 1928-2020

Ce qu’on peut voir juste au dessus, c’est ce dont tout le monde (né entre 1920 et 1970) ce souvient d’Annie. On a un peu oublié ça :

ça aussi :

on se souvient pas trop de ça :

ne parlons pas de ça :

Mais, en ce qui nous concerne, on se souviendra surtout d’Annie Cordy dans son rôle de grand-mère courage dans l’invisible Un été après l’autre d’Anne-Marie Etienne, dont on parlait déjà ici et qu’on aimerait bien revoir un jour…et dans lequel, peut-être, elle laissait enfin apercevoir Léonie Cooreman et dont il ne nous reste que des souvenirs…

…comme le film homonyme de Jean-Paul Rouve en 2015 où elle s’échappait de sa maison de retraite…

Annie s’est échappée cette nuit…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s