Décaisser la gomme laque #1

ça, c’est un programme…

En 1952, Harry Smith éditait Anthology of American Folk Music un coffret de 6 albums tirés de sa prodigieuse collection de 78 tours de musique primitive américaine (blues, country, jazz, chants de travail…), avec un livret complet, ronéotypé à partir de notes de Smith tapées à la machine, avec les dates et les références des enregistrements, des petits commentaires sur le contenu…ça sentait le rat de vide-grenier, le tabac à pipe froid et le vieux garçon en cardigan tricoté main. Mais cela fut surtout le point de départ du renouveau de la musique folk qui donna au monde, qui n’en attendait pas tant, Odetta et Fairport Convention,

Les Country Gentlemen et Bob Dylan,

John Fahey et Led Zeppelin,

Pentangle et Malicorne,

et, plus près de nous, Alela Diane et Devendra Banhart,

Ou encore les Carolina Chocolate Drops et Leyla McCalla

Et, surtout, cela permit de retrouver des monuments de cette musique encore vivants, tel le Triumvirat du Country blues : Son House, Mississippi John Hurt et Skip James

à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s