Décaisser la gomme laque #2

ou le monde chez toi #1

Le temps n’est plus aux presses à vinyle dans les caves des vieux garçons fumeurs de pipe et collectionneurs de 78trs. Et la musique a connu, comme le reste, une expansion mondialisée—tel un pur boomer, je pourrais rappeler aux jeunes générations que de mon temps, pour trouver ne serait-ce qu’un album des Kinks, un live du Boss, voire juste une compile de musique cubaine, il fallait courir les marchés aux puces et les conventions discographiques …

Désormais, nous avons el ouèbe 3.0 pour partager avec le monde entier son patrimoine (au monde entier). On a un peu l’impression que c’est pour cela qu’internet a été créé (en fait non, c’est un truc de militaire à la base). Et il y a encore dans le monde des types qui le pensent aussi.

Comme Jonathan Ward, fondateur du blog Excavated Shellac*, qui nous permet d’entendre ce que le regretté Nick Tosches appelait la musique des voix mortes—chose que seule l’invention du phonogramme a rendue possible, jusqu’au début du 20e siècle il était inconcevable d’écouter de la musique sans que celle-ci soit joué devant (ou derrière voire même à coté de) vous ! Sur ce blog on découvrira la pop des débuts du 20e siècle du monde entier. Ça gratte un peu, beaucoup parfois, on est pas toujours prêts à entendre des flûtes de bergers ouzbeks improviser 2’42, mais c’est un monde disparu qui s’ouvre à nous. Le nôtre !

*Excavated Shellac = la gomme laque décaissé

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s