Souvenir commun

La semaine sanglante (Jean-Baptiste Clément / Pierre Dupont, 1871)

Il y a 150 ans exactement s’achevait la Semaine Sanglante (21-28 mai 1871) qui signait la fin de l’utopique Commune de Paris.

On connait mieux Jean-Baptiste Clément pour Le temps des cerises, considéré, à tort, comme la chanson de la Commune alors qu’elle lui est antérieure (1866). Clément a été membre du Conseil de la Commune et a défendu la dernière barricade au 17 rue de la Fontaine-au-Roi, qui tomba il y a 150 ans exactement, le dimanche 28 mai 1871 vers midi. Condamné à mort par contumace, il se réfugie en Belgique, puis à Londres où il attendra l’amnistie de 1879.

Le bilan de la Semaine Sanglante est toujours sujet à caution, longtemps oscillant entre 10 et 20 000 morts. L’historien Robert Tombs, grand spécialiste de la Commune, en croisant les sources, l’a abaissé à un chiffre situé entre 5700 et 7400 victimes.

Dans sa chanson, Clément à le mérite de ne pas éluder « Les châtiments du drapeau rouge » qui ne sont, néanmoins, pas au niveau de la violence de la répression.

Enfin, si Paris retient toujours plus l’attention, n’oublions pas que quelques villes suivirent son exemple et que notre bonne vieille ville de Narbonne ne fut pas la dernière à le faire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s