Super mânes estivales

Oui, parce qu’on s’est bien amusés (façon de parler), cet été, avec les tubes des années 90, mais, pendant ce temps-là, quelques saltimbanques d’importance nous ont quittés.

Dans un mode classique—en référence à l’âge du même nom—ouvrons l’obituaire estival dès juillet avec le tombeau de

Chuck E. Weiss (kissa?) (1945-2021)

Sûr, dit comme ça, ça parle pas à grand’ monde, mais si on précise que le Chuck E. en question est le /tcheuki/ dont il est question là, tout s’éclaire !

Compagnon de biture de Tom Waits (Mr Rickie Lee Jones à la ville à l’époque)…

bopper en larmes

roqueur à l’ancienne…

fantôme du samedi soir du Strip, piano baristo angeleno, Chuck E. a siroté sa dernière tequila le 19 juillet dernier. Il est mort les bottes aux pieds. Le Grand Esprit accueille ses mânes…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s