L’essai Zar (b)®ou l’amour du risque

Les Agafarots se mouillent & prennent les paris !

On peut bien l’avouer, même si, au vu de nos posts, on le devine aisément, nous ne sommes guère des perdreaux de l’année ! Du coup, comme disent les jeunes, on en a mangé de la cérémonie des César® (à titre personnel, j’ai vu la première, sur Antenne 2 à l’époque, avec Jean Gabin qui était la classe personnifiée—ce qui laissa quelques béjaunes de l’époque bouche bée)…

Et si y’a bien un truc qui rate pas, c’est que celui qui a le plus de nominations repart avec le César® du meilleur son, des meilleurs costumes, du meilleur décor, voire si i sont sympas (mais chacun sait que c’est pas le cas), celui du meilleur scénar ou adaptation…

Les illusions perdues (Xavier Giannoli, 2021), est une excellente adaptation de l’œuvre d’Honoré de Balzac. Elle respecte même les longueurs qui ne manquaient pas de déclencher en nous, collégiens, une haine insondable pour l’ogre tourangeau.

Les illusions…totalise 15 nominations. Gageons ici, devant témoin qu’il ne ramassera que des récompenses techniques…ce qui ne saurait nous réjouir (de fait, si nous avions tort, nous serions plutôt contents…)

On en reparle après la cérémonie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s