Tom attends #8

Swordfishtrombone (Album éponyme, 1983)

Ça y est, Tom laisse tomber le piano bar éthylique, s’achète des bidons et des marimba et repart pour de nouvelles aventures. Il tape sur des bambous, et ça lui va bien. Au niveau du texte, on va encore plus loin dans le délire. Un type revient de la guerre avec une fête permanente à l’intérieur de la tête, un coupé, un chien qui reste pas en place et imagine des plans de feux d’artifices. Il dort au fond d’un lac, séduit une infirme et passe des nuits dans sa piaule au-dessus de la quincaillerie avec une machette en inox et une pinte de whisky par jour. Y’a des types qui disent qu’il n’a jamais existé et d’autres qu’il est parti pour Tupelo, ou qu’ils l’ont vu dans un wagon de marchandise qui passait… Tom attend toujours, mais c’est parce qu’il est méchamment en avance…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s