J’aime pas la pop anglaise #7

Mais c’est Nick Drake : Five Leaves Left, 1969

Et Nick Drake c’est tellement bien que j’ai même pas taillé dans l’album pour y trouver le meilleur morceau, y’en a pas, tout est fabuleux, et, même, si j’avais pu cloquer ses trois albums et la poignée d’inédits posthumes de ce grand jeune homme doux mort trop tôt, et ben je l’aurais fait !

Ceci dit, on pourrait parler des heures de son picking, de ses accordages ouverts, de ses mélodies, même de ses textes, voire de ses arrangements, mais il me semble qu’ajouter autre chose serait superflu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s