Produits génériques #1

Amicalement Vôtre (The Persuaders !, 1971-1972)

La Rolls du générique télé. L’immense John Barry—déjà à l’origine du Tong_dondondondong du générique de James Bond—s’inspire du fabuleux François de Roubaix pour son usage des tous nouveaux synthétiseurs, nous colle mélodies et contrepoints tel un JSB hippie, mélanges de proto-clavecin et de basses estampillées 100% synthé analogique. Une petite rythmique derrière et le tour est joué. Le thème en mineur à la fois entrainant et nostalgique est une pépite.

Les images ne sont pas en reste : avec ses split-screens et ses dossiers, le générique est un modèle du genre qui plante le milieu et le destin des deux héros en à peine plus d’1 minute.

Tony Curtis était alors sur la pente des descendante après avoir été un jeune premier des années 50-60 alors que la carrière de Roger Moore allait connaitre un essor fulgurant l’année qui suivit l’arrêt de la série avec son interprétation de James Bond (on en sort pas…).

La série fit un flop (aux Etats-Unis), ce qui explique ses 24 épisodes multi-rediffusés

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s