Alain(térieur de) Bashung #7

Malédiction (1986)

Play Blessures a été un échec tant critique que commercial. Le suivant Figure imposée, écrit en collaboration avec Pascal Jacquemin a suivi le même chemin : trop cold, trop radical. Alors Alain revient à la collaboration avec Boris Bergman, mais ça sent la fin. Le coq à l’âne et les citations cachées ont fait place aux calembours pourris et autres jeux de mots vaseux (Helvète Underground, Camping Jazz) et seul Malédiction, ses porteurs fatigués et ses éclairs de Farfisa® imparables sortent un peu du lot. Ça tombe bien, c’est le single de l’album et il remet Alain en selle pour l’arrivée du tour et de nouvelles aventures à venir…

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s