Alain(térieur de) Bashung #10

A Ostende (Chatterton, 1994)

Difficile de ne pas voir dans l’évocation de ce port de la côte belge une référence au titre mythique du tandem Ferré / Caussimon qui le prenait pour cadre. Bien sûr, Alain en bon iconoclaste éclate la référence, la dissimule sous son habituel coq à l’âne méta(pata ?)physique. Avec son disque précédent, Alain est revenu au top et il ne le quittera plus, enchainant récompenses et ventes, avec parfois des disques à la limite de l’expérimental pur. Ici, il reprend son procédé éprouvé sur Osez Joséphine : faire plancher des dizaines de zicos sur ses maquettes, et garder ce qui l’intéresse. Ce qui donne ce son qui devient le sien propre. Avec le disque suivant, il mènera sa technique d’écriture du fourbi poétique à son apogée mais ceci est une autre histoire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s